3 raisons pour lesquelles apprendre le russe n’est PAS difficile.

 

Salut cher voyageur, chère voyageuse ! C’est Tiffany ! J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je te propose un voyage au pays merveilleux des langues… La langue russe, pour être plus précise ! 

Pour moi, apprendre le russe, c’est le plus beau des voyages.
Je pense, et tu seras peut être d’accord avec moi cher voyageur, voyager, ce n’est pas seulement faire sa valise et dire au revoir à sa famille et à ses amis.

Voyager, c’est aussi faire voyager son âme. 
Ce voyage, tu peux l’accomplir, chaque jour, dans le confort de ta maison, sur ton canapé, dans un livre, un film, un blog… et dans l’apprentissage d’une langue étrangère.

Je te disais qu’apprendre le russe, c’est le plus beau des voyages. Tout d’abord, c’est mieux connaitre la Russie, son histoire et sa culture. C’est aussi mieux connaitre les russes, leur mentalité, leurs rêves et leur réalité. C’est avoir la chance de discuter avec eux, de choses simples et universelles comme, le partage et l’amitié.

Je pense aussi à toi, voyageur travailleur. Apprendre le russe est une belle opportunité de travail bien sûr. La Russie est en plein développement économique. Il y a donc toute la place pour un voyageur francophone parlant russe.

Et surtout, surtout, je pense qu’apprendre le russe, c’est devenir un nouveau « Toi ». Il y a un « avant » et un « après ». Tu deviens plus confiant, plus serein, plus tolérant, plus amoureux du monde qui t’entoure… Ce sont des choses essentielles que seule une langue peut t’enseigner.

Tu deviens plus fier de toi également. Apprendre le russe, c’est un vrai challenge que tu te lances à toi même
Car bien souvent, tu fais face à des doutes, des barrières mêmes. D’ailleurs, en ce moment tu te dis surement : « Tiffany, ça fait rêver ce que tu dis. Apprendre le russe est le plus beau des voyages. Je veux aussi avoir le chance de mieux connaitre la Russie, de discuter avec mes amis russes. Mais… entre nous Tiffany : apprendre le russe, c’est difficile ! C’est un autre alphabet. Ça demande de l’organisation, de trouver du temps pour apprendre, pour planifier des cours. Ça demande de faire des erreurs, de re-devenir un débutant avec tout l’inconfort que ça sous-entend… »

Est-ce que tu es d’accord avec ça cher voyageur ? Ça te parait difficile ? 

Tu sais, j’ai la chance de recevoir des commentaires super mignons de voyageurs curieux comme toi. Merci, merci ! Quelle chance, quelle joie !!!

Certains me posent souvent cette question : « Tu vis en Russie, donc tu parles russe ? C’est difficile ? »

C’est à cette question que je veux te répondre aujourd’hui. J’ai une bonne nouvelle ! Ma réponse est claire et sans appel : « Non, apprendre le russe n’est PAS difficile ! » Youpiiiiiiii !!
Je vais te donner 3 raisons pour t’illustrer mon point de vue. 

Peut être que tu ne connais pas mon histoire. Je suis arrivée en Russie, il y a bientôt 2 ans et quand je suis arrivée, je ne parlais que le français. Ni russe, ni anglais.

Avant d’arriver en Russie, j’avais pris une vingtaine d’heures de cours de russe avec une prof géniale mais…. je pensais, à l’époque, que les langues c’était pas pour moi, que j’étais nulle. Il n’y avait qu’à voir mes relevés de notes de l’école. Les seules notes sous la moyenne, c’était : anglais et espagnol. Moi, j’aimais la biologie et les maths. C’était bête et méchant dans ma tête : « Je suis nulle, c’est tout ! »

Quand je suis arrivée en Russie, au bout de 2-3 jours, je me suis retrouvée dans un centre commercial. J’étais affamée. J’ai vu l’enseigne du MacDo et je me suis dit : « Ça va être facile ! C’est juste le MacDo !! »

Comme j’ai eu tort !!! Je n’aurais pas réussi à commander si après de longues minutes inconfortables la vendeuse n’avait pas trouvé un vieux prospectus, sur lequel il y avait des burgers, des frites… 

C’est à ce moment là que j’ai réalisé que même moi la nulle en langue, il fallait que j’apprenne le russe pour survivre en Russie.

C’est ce que j’ai fait. J’ai pris des cours de russe, beaucoup. J’ai étudié à la maison, beaucoup. Au bout de 4 mois de ce régime intense, j’ai réussi à passer une série de 3 entretiens d’embauche en russe et j’ai participé à une formation d’une semaine en russe, pour devenir une enseignante junior de français !

Tu te demandes surement : Comment, de la nulle en langue, je suis passée à une pratiquante de la langue russe et une enseignante junior de la langue française ?

Tout simplement parce que pendant ces 4 mois, j’avais tout simplement décidé de ne plus écouter cette petite voix qui insinuait que j’étais nulle en langue. Pendant ces 4 mois, j’ai décidé que je parlerai russe et que ce serait facile ! Ça l’a été !

Maintenant, tu comprends mieux, cher voyageur, pourquoi j’ai à coeur d’aider les voyageurs curieux comme toi, qui se passionnent pour la langue russe mais qui pensent qu’ils sont nuls ou que c’est trop difficile.

Je vais te partager 3 raisons, les 3 raisons qui m’ont fait réussir mon apprentissage du russe parce que ce n’est pas difficile ! 

 

Raison n*1 – Les russes ne se moqueront jamais de toi, ni de tes erreurs, ni de ton accent. 

C’est la première raison et peut être la plus importante. 

J’ai eu une conversation récemment avec deux voyageuses françaises, qui venaient de traverser la Russie pendant plus de deux mois. Au début de leur voyage, elles ne parlaient pas russe. 

Les deux voyageuses sont Estelle et Carole. La semaine dernière, je t’ai partagé deux articles et deux vidéos, au sujet de leur magnifique voyage dans le Transsibérien. Dans le premier article, je te partage leurs anecdotes de voyage et notamment 3 leçons qu’elles ont apprises sur les russes et la Russie. Dans le second, je te donne 4 conseils pour mieux préparer ton voyage dans le Transsibérien.

Estelle et Carole m’ont racontée une anecdote d’elles en train de faire une gaffe au lac Baikal. Elles m’ont dit : « On est passées pour des gourdes. Et pourtant, personne ne s’est moqué de nous. En fait, personne ne s’est jamais moqué de nous durant notre voyage en Russie. Même lorsqu’on essayait de parler en russe mais que ça ne voulait rien dire, personne ne riait méchamment. Au contraire, les russes étaient patients et bienveillants envers nous. » 

Je suis tellement heureuse d’avoir rencontré Estelle et Carole car elles illustrent parfaitement mon sentiment : 
Cela fait deux ans maintenant que j’apprends le russe et tous les jours, je fais des fautes. Et tu sais quoi, cher voyageur ? Les russes trouvent toujours le moyen de me comprendre et de manière bienveillante !! C’est même hallucinant ! Je pense que ce sont des magiciens. 

Concrètement, à chaque fois que les russes ne me comprennent pas, ils me disent « Что, что, что ? », ce qui veut dire, littéralement « Quoi, quoi, quoi ? ». En français, c’est pas vraiment joli mais en russe, c’est très doux à entendre.

Cher voyageur, parler une langue dans laquelle les erreurs ne t’empêchent pas de communiquer, auprès de personnes bienveillantes et patientes, n’est-ce pas une très bonne raison de s’y mettre ? 

 

Raison n*2 – Les mots russes et les mots français qui se ressemblent.

C’est surement là, ma raison favorite : découvrir les mots russes qui se disent comme en français. Il y en a des centaines !!! 

Je me souviens, j’étais complètement folle en cours. À chaque fois, je pensais euphorique : « Naaaan, trottoir ?! Ça se dit trottoir aussi en russe ? Whaouuuu ! » 

Oh ça me fait penser à une anecdote que ma chère prof de russe m’avait partagée au tout début de mon apprentissage du russe. Le mot voyageur russe : Bistrot ! Je suis certaine que tu veux la connaitre alors je te la partage avec joie !!

On dit que le mot « Bistrot » est né quand les russes se sont retrouvés en France après la défaite des troupes de Napoléon.
On raconte que les russes, par souci des convenances, n’avaient pas l’autorisation d’aller dans les bars de la capitale française.
Qu’à cela ne tienne, les patrouilleurs russes commandaient, à l’insu de leur chef, directement à la porte des cafés en criant : « Быстро, быстро ! » qui veut : « Vite, vite ! » en français. 

Dès lors certains cafés finirent par afficher de la publicité sur la devanture de leur café en écrivant « Bistro » pour attirer les patrouilleurs russes assoiffés.
Et c’est ainsi que sont nés : « les bistrots » en France.

Et c’est encore plus amusant que ça cher voyageur ! On dit que quand les russes sont revenus des années plus tard et ont vu des « Bistrots » au lieu des « Cafés » , ils ont adoré le concept !!! Ils ont donc ramené dans leur valise le mot « Бистро » et ont re-baptisé des cafés de Russie en « Бистро ».

N’est-ce pas une histoire extraordinaire, cher voyageur ?

J’adore !!!! C’est complètement fou. Le mot vient de Russie et est arrivé en France. Il a été adapté. Les russes sont revenus et sont re-partis avec un nouveau mot. Whaou !!! 

Fin de cette belle parenthèse ! Je te partage maintenant une petite liste de mots français qu’on dit pratiquement pareil en russe ! Ce sont des mots que j’aime et que j’utilise très régulièrement en Russie. 

Rendez-vous – РАНДЕВУ

Anecdote – АНЕКДОТ

Appetit – АППЕТИТ

Document – ДОКУМЕНТ

Billet – БИЛЕТ

Taxi – ТАКСИ

Restaurant – РЕСТОРАН

Histoire – ИСТОРИЯ

Cauchemar – КОШМАР

Quel cauchemar !! – КАКОЙ КОШМАР !!

Débile – ДЕБИЛ

Cours – КУРС

Bravo ! Hourra ! – БРАВО ! УРА ! 

Scandale – СКАНДАЛ

Mon préféré, c’est bien sûr : « БРАВО !!! » Je t’avoue que j’adore aussi « СКАНДАЛ » en russe, c’est vraiment super beau !! Et toi ?

Petite astuce, cher voyageur : Je te conseille d’utiliser Google Translate pour écouter la prononciation des mots. Tu fais un copier-coller du mot en russe puis tu le colles dans Google Translate. Ensuite, tu appuies sur un symbole, c’est un petit mégaphone. Tu pourras ainsi entendre une voix plutôt jolie te parler en russe. Ce qui est trop cool, c’est que si tu cliques une première fois, tu entends le mot ou la phrase dite avec un débit normal et si tu cliques une seconde fois, le débit est plus lent. C’est très pratique pour bien entendre !!! Урааааа ! (hourra!)

 

Raison n*3 – La grammaire russe est facile.

C’est surement la raison qui a eu le plus d’impact sur moi. 
Je pense que la grammaire française et la grammaire russe ont la même logique.

C’est d’ailleurs, ce qui m’a réconciliée avec la grammaire française et la langue française, au point d’en tomber amoureuse. Très vite, j’ai eu l’envie de partager ce trésor, qui est d’avoir le français comme langue natale, avec des russes désireux de l’apprendre.

Je me souviens encore du bonheur pour moi quand j’apprenais la grammaire russe et que dans ma tête, je faisais des parallèles avec la grammaire française. Je me disais : « Whaou, finalement c’est pas compliqué du tout. C’est la même chose, sauf que c’est en russe. »

Concrètement quand je parle en russe, encore aujourd’hui, je le fais par étape :
_ Comment ça se dit en français ? 
_ En russe, on utilise quoi pour ce cas de grammaire français ? 
_ La même chose mais en russe. 

BIM !!!! Dans 90% des cas, j’ai juste !! C’est pas hyper facile, cher voyageur ? Le russe c’est presqu’un simple copier-coller du français !!!

Pour les 10% restants, pas de panique ! Je pense que, surtout en Russie grâce à la bienveillance et la patience des russes : c’est pas grave de faire des fautes de grammaire. Tout le monde te comprendra ! Crois-moi !! 

Combien de fois, j’ai dit au téléphone aux chauffeurs de taxi : « Я вам жду. » ce qui littéralement en français veut dire « J’attends à vous ». Alors qu’on dit aussi en russe, comme en français « Je vous attends » : « Я вас жду ».

OUPS !! Comme moi, tu peux penser tout de suite après avoir raccroché : « Euh… je crois que j’ai fait une faute de grammaire… Est-ce qu’il a bien compris ? »

Le chauffeur, lui, il se dit quoi à ton avis ? « Quoi ! Elle parle mal russe !! Je vais pas la chercher. C’est inacceptable !! »
Bien sûr que non ! 🙂 

Cher voyageur, chère voyageuse, ton voyage au pays merveilleux de la langue russe s’achève ici. J’espère que ça t’a plu et que ça t’a été utile ! 

Je suis curieuse, peux-tu répondre à cette question en commentaire : 
« Quelle raison te donne le plus envie d’apprendre le russe ou de reprendre ton apprentissage du russe ? » 

Si tu connais quelqu’un passionné de la langue russe mais qui lui aussi pense être « nul en langue », partage-lui cet article et la vidéo, pour l’aider à passer à l’action et à apprendre le russe. 

Je te remercie de m’avoir lue.

Je te dis à mercredi prochain, en attendant je t’encourage à rester curieux du monde qui t’entoure. 

Tiffany.

3 commentaires sur “3 raisons pour lesquelles apprendre le russe n’est PAS difficile.

  1. Hey, salut,

    très sympa ton blog et tes vidéos,
    que je viens de découvrir, bravo à toi. Je viens de partager ta vidéo 1 sur ma page Facebook pour la partager avec mes 4000 fans. ^^

    Poka 😉

    1. Salut Thomas.
      Je te remercie pour ton enthousiasme et ta générosité. 🙂
      Cela fait un moment que je suis ton blog et ta page Facebook. J’admire ton travail qui est d’une grande qualité. De plus, tu es quelqu’un de passionné par ce que tu fais. C’est très agréable de te lire !
      À bientôt !

  2. Bonjour ! Je fais du russe au lycée et j’aime beaucoup ça. Aller en Russie est un rêve pour moi et donc j’adorerais organiser un voyage ou mieux un échange scolaire. Mais autour de moi tour le monde me dit que c’est impossible, trop dur ou que obtenir les visas pour toute une classe c’est compliqué ect… Est ce vraiment impossible ? Aurais tu des conseils ? Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *