L’hiver en Russie, on se gèle ou pas ?

Salut, cher voyageur, chère voyageuse. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui, je veux te parler du froid en Russie, à Moscou. À l’instant où je t’écris ces mots, je retrouve peu à peu l’usage de mes doigts. Je savoure la chaleur de mon chez-moi. Et pourtant, je ne suis sortie que… 14 minutes dehors. 14 minutes !! Ahah !
Ce matin, je te partageais une photo sur le groupe Facebook, tu te souviens ? Des températures hivernales, -23 degrés avec un ressenti à -30.

 

 

Et puis le temps a passé, il était 10h, soit 1h30 avant mon prochain cours de français. Je me suis dit : « Et si j’allais faire ma balade quotidienne, à peu près 40 minutes de marche. » Ahah ! Quelle idée, j’ai eu. J’ai tenu 14 minutes dehors.

Le froid a très vite dévoré mes mollets puis mes cuisses. Ensuite, il s’est attaqué férocement au bout de mes doigts. Mon nez s’est cristallisé…

Durant ma courte balade, j’ai été particulièrement étonnée de la fumée qui jaillissait des cheminées destinées au chauffage de la ville. J’ai donc pris une photo. Ah ! Quelle mauvaise idée. Ma main s’est congelée dans la seconde. Que veux-tu ? Je me « sacrifie » pour faire des photos de l’extrême, ahah !

 

T’as vu cette fumée ? Je comprends mieux pourquoi il fait 30 degrés chez moi. Ça tourne à plein régime. 🙂

Pourquoi je t’écris à ce sujet aujourd’hui ?

Tout simplement, parce qu’on me pose souvent cette question : « Mais tu n’as pas trop froid à Moscou ? ». On me dit souvent : « Ohlala ce matin chez moi, il faisait -2 degrés, je sais pas comment tu fais avec -15 degrés. »

Ce que je viens de te raconter, ce que j’ai ressenti ce matin pendant ces 14 loooongues minutes de marche dans le froid, c’est très rare ! En général, je n’ai pas froid.

En plus, peut être que tu t’imagines que je porte des vêtements contre le froid… même pas !
Je porte un bonnet en laine acheté chez H’M. J’ai une grosse écharpe qui m’a été offerte par une amie, achetée à Kiabi. J’ai un manteau que j’ai acheté à Noel à Pimkie à 40 euros (c’est donc pas une doudoune vu le prix ahah). Je porte des collants opaques normaux. Et des petites chaussures, dans lesquelles j’ai tout de même glissé des semelles plus chaudes, achetées à Carrefour il me semble. Alors, autant te dire que rien ne vient de magasin spécialisé. 🙂

Tu dois me prendre pour une folle, n’est-ce pas ? Ahah !
Il y a de bonnes raisons pour lesquelles je m’habille ainsi. Ce n’est pas parce que je suis résistante au froid. Je n’ai pas de pouvoirs magiques(Malheureusement hihi)

Quand il fait -15 degrés…

Quand il fait -15 degrés à Moscou, en principe, il ne fait pas froid. C’est l’absolue vérité ! Le froid est sec et donc il ne s’insinue pas dans tes vêtements. 

Par contre, tu peux avoir froid, si tu te couvres trop !! Hé oui ! Lorsque tu vas prendre le métro ou faire les magasins, tu vas avoir très chaud à cause de tes gros vêtements, et (surtout) du chauffage qui tourne à plein régime. Tu vas donc transpirer et une fois dehors, oui là tu vas avoir froid.

Donc, tu n’as pas besoin d’énormément te couvrir, si tu comptes aller au restaurant, au travail ou faire les magasins.

La doudoune, tu l’as sort seulement quand tu pars en balade pour plus de 45 minutes à l’extérieur. 

Quand il fait -25 degrés…

Après, c’est vrai que quand les ressentis tombent dans les -25, -30 degrés, là oui, il fait froid, très froid.
Et tu vis un moment inoubliable, en général. Un moment des plus inconfortables et des plus frustrants.

 

Belle patinoire… avant d’embaucher le matin, c’est sympa ?! hihi

Imagine : Aujourd’hui il fait -25 degrés et hier, il a neigé. La rue se transforme donc en véritable patinoire. Et toi, t’es dans la rue face à un choix cruel :

1 – Soit je marche lentement pour ne pas glisser sur cette « maudite » patinoire « sauvage » mais je vais peut être perdre le bout de mes doigts qui me font vraiment très mal.

2 – Soit, je marche vite et je sauve mes doigts. Sauf que je prends le risque de tomber lourdement et peut être de me casser quelque chose.

AAAAAAAAAAAAAAH ! C’est affreux. Je me souviens d’un jeudi, il y a pas longtemps, c’est complètement ce que j’ai vécu. J’ai failli tomber pas moins de 5 fois. 5 fois !!! Et mes doigts me faisaient terriblement mal.

Et le pire, le pire dans tout ça. C’est pas ça ! C’est de voir tous les russes te doubler à vive allure : « Quoi ? La neige, ça glisse ? N’importe quoi !! T’es bien une française, toi ! » AHAH ! 🙂

Voilà, cher voyageur, chère voyageuse, j’espère que ça t’a plu et que tu as voyagé de chez toi.
Je te dis à très bientôt et en attendant, je t’encourage à rester curieux du monde qui t’entoure.

Salut !
Tiffany

1 commentaire sur “L’hiver en Russie, on se gèle ou pas ?

  1. Ahah je ris trop en te lisant , Tiffany !
    Les photos de l’extrême, j’adore !!!
    Non mais je n’ose quand même pas imaginer l’état des doigts, car je t’écris dehors depuis Paris, il paraît qu’il fait 5′ mais mes mains violettes me disent qu’il fait… ouh ! Trooop froid!
    Parfois je crois que mon sang méditerranéen est plus fort que mon sang russe !

    J’adore tes articles / reportages/ chroniques, c’est chaque fois une découverte, merci de nous faire voyager de chez nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *