Et si la ville de Niort pouvait te faire rêver ?

Salut, cher voyageur, chère voyageuse. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article. Est-ce que ça te tente un petit voyage à Niort avec moi ? C’est parti !

Une rue de Niort à la tombée de la nuit. J’ai l’impression de remonter le temps et d’entendre des bruits de sabots et de calèches sur le pavé. Pas toi ? 

Aujourd’hui, j’ai très envie de te parler de ma ville Niort. Je dis ma ville, bien que ce ne soit pas ma ville natale. Je suis née à Tours. Cependant, j’ai vécu beaucoup plus de temps à Niort qu’à Tours, donc… Peut être que c’est le cas pour toi aussi, quand on te demande : D’où est-ce que tu viens ? Bah tu ne sais pas quoi répondre, comme moi. Je viens de Tours, de Niort ? J’en sais rien, moi… hihi !
D’autant que le choix est encore pire quand la ville dans laquelle finalement tu as passé le plus clair de ton temps te semble nulle ! Oui, nulle ! Dire que je viens de Niort a très longtemps été difficile pour moi. J’en avais (presque) honte. Ça t’est déjà arrivé à toi aussi d’avoir honte de la ville dont tu viens ? C’est pas évident à gérer.

 

Au loin, tu vois la belle église Saint-André. Cette photo, c’est surtout pour le fourgon orange. Il est canon, tu ne trouve pas, surtout sous ce ciel tout gris. 🙂

Et puis, il y a quelques temps, mon regard a changé. Et, surtout pendant les dernières vacances de Noël. Je suis allée à Niort après un an passé en Russie, à Moscou. Et… j’ai été subjuguée par la beauté des maisons, des rues, des églises et plus particulièrement, du Donjon de Niort. C’est fou comment on peut passer toute une vie a râlé sur quelque chose. Et, il suffit de s’en éloigner un certain temps pour le voir d’un nouvel oeil et l’apprécier enfin. Que d’énergie gaspillée, tu ne trouves pas ?

N’aie pas peur, je ne compte pas faire la moralisatrice hein. Si aujourd’hui, je t’écris cet article, c’est pour te parler du Donjon de Niort, car il est a une belle histoire.

 

La rue des dragons portent bien son nom comme tu peux le voir. Ce joli dragon regarde la place de la Brèche et l’église Saint-Hilaire. 

Le Donjon de Niort, déjà il faut que je te le dise, est un monument historique classé ! Et qu’est ça veut dire : un monument historique classé ? Je te le demande car moi je savais pas… Alors un monument historique classé diffère d’un monument historique inscrit. Un monument inscrit est un monument protégé de part son intérêt historique, artistique ou architectural. Il est protégé à l’échelle régionale. Alors qu’un monument historique classé comme le Donjon de Niort, est un monument protégé à l’échelle de la nation ! Hé ouais, donc c’est le plus haut niveau de protection. Rien que ça !
Je me vante un peu parce que bon j’ai des années de pseudo-honte à rattraper, hihi. Tu m’en veux pas ?

« Qu’est-ce qui le rend si précieux ? »

Déjà, il est SUPER vieux ! Il a été construit sur les ordres d’Henri II Plantagenêt, (futur) roi d’Angleterre en 1180. 1180 !! Est-ce que tu te rends compte et en 2017, il est toujours bien là, tout fier !! Whaou ! Quelle chance !
Là, je t’imagine bien : « Attends, attends Tiffany. Mais que vient faire un roi d’Angleterre à Niort, en 1180 en plus ? »
Ah ah ! C’est qu’il venait d’épouser Aliénor d’Aquitaine et donc d’obtenir les terres de sa belle. À l’époque le duché d’Aquitaine n’appartenait pas au royaume de France. J’ai d’ailleurs du mal à imaginer la tête de Louis VII à l’époque roi de France, et aussi pour info, ex-mari d’Aliénor d’Aquitaine. Oups !!! On se croirait dans « Amour, Gloire et Beauté », non ? 🙂

Pour en revenir au donjon de Niort, sa construction a pris un peu de temps et ce sont les fils : Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre qui le voit terminé. Je ne sais pas pour toi mais rien que ces deux noms, ça me fait rever. Et je trouve ça complètement fou d’avoir pu contempler un monument qui date de leur époque. Pas toi ?

 

Voilà, un bout du Donjon, mais c’est qu’il est haut hein. 28 mètres quand même. 

« Pourquoi construire un donjon à Niort ? »

Avec la Sèvre Niortaise (une rivière), Niort était un port commerçant stratégique. Il était donc victime d’incessantes attaques et invasions.. C’est pourquoi dans un souci de défense, le Donjon a été construit. Et j’ai lu que c’était aussi dans un désir de mettre en valeur ses nouvelles terres… Ah l’égo ! Déjà à cette époque là, il fallait mettre coute que coute sa pierre à l’édifice en essayant de chatouiller les nuages. 🙂

 

Voilà la Sèvre Niortaise au pied du Donjon. 

Du 12e siècle à maintenant, ça fait long ! Que s’est-il passé entre temps ?

Durant mon séjour à Niort, j’ai visité le donjon, qui aujourd’hui est un musée. C’était génial ! J’y suis allée avec ma mère et ma toute petite soeur. Pour cette dernière, c’était gratuit. Hé oui, c’est gratuit en dessous de 25 ans, super ! Autrement, pour les grandes personnes (ça va la faire râler ahah!), c’est 4 euros. Autant dire que ce n’est pas cher du tout.

Durant la visite, on voit un film très intéressant. Tu peux observer tous les nombreux changements architecturaux du Donjon au fil des siècles.

Tu peux voir, par exemple qu’au début, le Donjon était vraiment construit pour la défense de la ville.
Et puis, au fil du temps, l’architecture du Donjon s ‘est adaptée pour devenir une prison. Enfin, c’est surtout parce que le bâtiment menaçait de s’effondrer et il y a bien fallu le recycler. Ils se sont dit : « Pourquoi pas une prison ? En plus, on pêche pas mal d’anglais vers La Rochelle là, on sait plus quoi en faire ? » Bon d’accord, je t’avoue que je suis en train d’extrapoler un peu, beaucoup. 🙂

C’est d’ailleurs une prison très impressionnante car, sur les murs, tu peux remarquer des gravures réalisées par des prisonniers anglais. Ils écrivaient leur nom, le nom de leur navire et la date de leur emprisonnement. Ça remue dans le ventre quand tu lis ça. La gravure que j’ai vue distinctement datait de 1782.

 

Aujourd’hui, ce n’est plus une prison, c’est un musée. C’est aussi un monument culturel comme tu peux le voir sur la photo. Au pied du Donjon, il y avait un marché de Noël et régulièrement, une petite histoire audio et visuelle était projetée sur le Donjon. C’était whaou, rempli d’émotions !! 

« Un film, des gravures… et il y a autre chose à voir à l’intérieur ? »

Oh oui, bien sûr. Il y a 3 étages en tout.

Ce que j’ai préféré : c’est une pièce de vie totalement reconstituée avec des objets du passé. J’adore ça car ça permet d’un seul coup d’oeil d’être totalement plongé dans le passé. T’es pas d’accord ? Les objets prennent vie en formant un véritable ensemble. Beaucoup plus que lorsqu’ils sont derrière une vitrine complètement séparés des uns et des autres.

Il y avait une feuille explicative sur laquelle tu pouvais retrouver tous les objets un à un. Tout est expliqué, en quoi c’est fait, pour quels usages, à quelle date… Super !!! J’étais transportée !
Et je me suis faite cette remarque. En fait, de nos jours, on a vraiment rien inventé, à part l’iphone hihi ! Je rigole bien sûr. Mais par-terre dans cette pièce, il y a avait deux objets en osier. Et tu sais quoi ? C’était des trotteurs pour jeunes enfants. À l’époque, ils avaient déjà des trotteurs. Peut-être que ma réaction te faire rire et en même temps, c’est vrai je suis tombée des nues !!

 

Á droite, tu le distingues à peine mais il y a un lit. Il est en hauteur. Il y a carrément une malle à coté du lit qui faisait office entre autre de marche-pied pour monter dans le lit. Pour te dire à quel point c’est haut. C’était dans un souci de garder la literie bien au sec.

« Autre chose… ? »

Oui, il y a autre chose que j’ai adoré : la terrasse !!! Tu as une vue sublime de Niort. Tu montes et tu tombes directement sur la belle église et derrière tu as la superbe préfecture. En bas, tu as la Sèvre si jolie ! La terrasse est toute petite et bien protégée, donc même si tu souffres un peu du vertige, ne t’inquiète pas, tout est ok pour toi. Tu peux monter !

 

Tu vois l’Église Saint-André. Ce qu’elle est belle ! 

Et là, c’est la préfecture de Niort et l’Église Notre-dame. 

Tiens en parlant de monter. Je pense à toi si tu as de grands-grands pieds. Fais gaffe, les marches sont toutes-toutes petites. Bonne chance ! 🙂

 

La preuve en image 🙂

Voilà, cher voyageur, chère voyageuse, ton voyage à Niort se termine ici.

J’espère que ça t’a plu et que tu as voyagé de chez toi.
Je te dis à très bientôt et, en attendant, je t’encourage à rester curieux du monde qui t’entoure.

Salut !
Tiffany

1 commentaire sur “Et si la ville de Niort pouvait te faire rêver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *