2 différences entre la France et la Russie

 

Salut cher voyageur, chère voyageuse. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

À l’heure où tu liras cet article, je serai en France auprès de ma famille. 1 an sans réellement se voir (vive FaceTime et Skype), sans se prendre dans ses bras… Autant te dire que quand j’y pense là, maintenant, j’ai hâte, je compte les heures…

Je te prépare cet article parce que pour moi le mercredi, c’est sacré ! C’est le jour où je te fais voyager. C’est un cadeau qui me tient à coeur. 

Aujourd’hui, j’ai envie de te faire voyager entre la France et la Russie. J’ai la tête dans mes valises et en même temps, je fais le point sur toute cette année passée en Russie, à Moscou. J’analyse et je compare… Je me dis : Je pars pour 3 semaines. Qu’est-ce que je vais retrouver en France qui me manquait (à part ma famille et mes amis évidemment) et qu’est-ce qui va me manquer de la Russie pendant ces 3 semaines ?

Veux-tu connaitre mes pensées ? Allez, c’est parti, cher voyageur. Je te partage 2 différences qui pour moi existent entre la France et la Russie et qui font que, forcément l’un de ses pays me manquera.

Différence numéro 1 : La façon de se dire bonjour.

Je pense notamment à la bise française ! Il y a quelque temps j’ai vu une vidéo très fameuse sur internet. Un anglais se « moque » des français et le rituel de la bise. Il trouve cela insensé et que c’est une perte de temps… Le tout est expliqué sur le ton de l’humour. Un vrai petit bijou, je te conseille de regarder cette vidéo.

C’est LA chose qui me manque le plus quand je suis en Russie. Vraiment ! La bise pour moi, c’est important. J’aime ce contact. C’est comme célébrer la rencontre entre deux personnes, même si elles ne se connaissent pas. C’est une marque de confiance. Selon moi, bien sûr.

Je ne vais pas rentrer dans le débat de comment bien faire la bise. Mais, cher voyageur, si tu connais quelqu’un qui pose ses lèvres sur la joue de la personne au moment de faire la bise, dis lui : arrête ça tout de suite. C’est pas correct ! Sauf, sauf… si cette personne s’appelle Ryan Gosling. Alors là, ok, ça me convient ! 🙂

Bref ! C’est ce qui me manque le plus de la France, la bise. En Russie, en général, les hommes au travail se serrent la main. Et les hommes et les femmes, toujours au travail, agitent leur main de loin et se disent salut ! Ou tout simplement : bonjour avec un signe de tête.
Donc, il n’y a pas de contact entre l’homme et la femme au travail.

Tu sais quoi ? Je trouve ça complètement fou. Au début, je voulais m’exclamer : Mais elle est où ma bise ?! sur un ton chagrin. Quel dommage !!!

Ensuite, quand par exemple tu vas voir un match de foot ou tu fais une activité dans le cadre du travail mais que tu mélanges les conjoints et les enfants, c’est un peu plus « cool » mais… toujours pas de bise ! Non, non !

Histoire vécue : Le premier mois en Russie, je suis allée à un match de hockey avec les collègues de mon mari et j’ai « forcé » quelqu’un à me faire la bise. Je dis « forcé » car il avait pas une tête de personne sereine mais sur le coup, j’ai pas réfléchi. Je me souviens je me suis élancée vers lui et donc il a bien été obligé. Ah ah ! Le pauvre. Mais je savais pas moi…

Donc maintenant tu le sais :

les russes ne font pas la bise. Même les femmes russes entre elles !

Et là tu te dis surement : « Mais jamais, jamais ? »

Quand des russes sont amis, ils se serrent dans les bras. Par exemple, avec ma prof de russe, que j’adore !!! Et bien quand on se voit, on se prend dans les bras. Mais… pas de bise ! N’empêche les câlins, c’est mieux non ? 🙂

Différence numéro 2 – La relation homme – femme

Et sur ce point, c’est la Russie qui va me manquer. En Russie, le modèle familial est encore très présent : l’homme travaille pour subvenir aux besoins de la famille et la femme s’occupe des enfants. C’est un modèle qui n’est pas forcément suivi mais il est présent.
Et comme tout modèle présent dans l’esprit des gens et bien, ça a des impacts sur la société.

L’homme russe est en général galant. Si, si ! Dans le métro, les hommes me tiennent presque toujours les portes, et s’effacent pour me laisser entrer.

Histoire vécue : Bon, ce qui implique que moi en tant que française, je fais des bourdes. Parce que je sais pas si tu l’as remarqué mais je suis plutôt gentille. Et j’aime pas bousculer les gens, je préfère m’effacer, tenir les portes, laisser passer, sourire… Et pour moi que ce soit un homme, une femme, ça m’est égal. Sauf que tu verrais la tête des hommes russes quand je leur tiens la porte !!! Ah ah ! À chaque fois, ils font une pirouette pour ME laisser passer. Ça me fait sourire.

Et donc ça, le modèle, la galanterie font que je trouve que la relation homme – femme en Russie est plus « saine ».

Par exemple, quand un homme et une femme russe vont au restaurant, c’est l’homme qui paie. POINT ! C’est comme ça.

Histoire vécue : J’ai d’ailleurs mis un de mes collègues russes une fois très mal à l’aise. Nous avions bu un café et j’avais décidé de le lui offrir. Je voulais le remercier d’avoir pris du temps pour moi et de m’avoir aidé dans mon travail. C’est un russe qui parle très très bien français, d’ailleurs il est professeur de français. Et il connait bien la culture française. N’empêche, il a fini par accepter mais pas très a l’aise 🙂

Le relation homme – femme est plus saine aussi dans le sens où bien qu’elles s’habillent (hyper) sexy parfois (souvent), hé bien j’ai jamais vu un homme s’approcher pour faire des « compliments » et demander un numéro de téléphone avec insistance. Il n’y a pas d’insultes, pas de rires « dégoutants », ni de coups de coudes entre mecs, ni de regards insistants. Et ça, ça va vraiment me manquer !

Voilà, cher voyageur, chère voyageuse, ton voyage entre la France et la Russie se termine ici. J’espere que ça t’a plu et que tu as voyagé de chez toi.

Peut être as-tu envie de continuer le voyage en ma compagnie, je te propose de répondre à une question pour qu’on discute ensemble : « Penses-tu à une autre différence entre la Russie et la France ? » Oui parce qu’il y en a des tas, cliché ou non. 🙂

Je te remercie de m’avoir lue.

Je te dis à la semaine prochaine et en attendant, cher voyageur, je t’encourage à rester curieux du monde qui t’entoure.

Tiffany

 

3 commentaires sur “2 différences entre la France et la Russie

  1. coucou grâce à toi on connait beaucoup mieux les hommes et femmes russes; j’adore. Et oui que de clichés !!! Des clichés déplacés, affligeants, relayés par les journaux occidentaux qui ne comprennent rien ou ne veulent rien comprendre. Moi j’adore la culture russe. D’ailleurs quand je vais avoir finit de lire mes livres empruntés à la médiathèque, je vais aller farfouiner pour trouver des écrivains russes; J’ai vu qu’il y en avait. J’adorerais que les hommes soient galants comme avant. Les femmes en France se veulent indépendantes autonomes vis à vis des hommes c’est bien, mais nous sommes des occidentaux. J’adore moi quand mon mari me tient la porte et me laisse tjrs passer en premier, ou bien m’aide à mettre mon manteau si on est resto, c’est comme ça qu’il a été élevé. Quand j’étais beaucoup plus jeune c’est vrai que les hommes des fois sifflaient dans la rue mais à cette époque il y avait une certaine retenue et cela se faisait peu. Là quand on voit des endroits où les femmes sont traités ce sa****s, ou des ados parlant de jeunes filles « elle a l’air bonne » cela me dégoûte ce genre de comportement. D’un autre côté beaucoup de jeunes filles se la jouent »affranchies » et parfois trop découvertes on voit cela à la sortie des lycées ou collèges, les mecs sont chaudement habillés et les jeunes filles en short et collant noir avec décolleté plongeant…elles se caillent, cela me fait sourire. Il y aura tjrs et encore des combats à mener, j’ai envie de leur dire jeunes filles ne vous comportez pas comme des femmes potiches ou des trophées au bras de mecs qui vous jetteront après, car pour soit disant affirmer leurs virilités, certains jeunes gens collectionnent des trophées, tu ois ce que je veux dire Tiffany ? En 1968 nos aînées ont fait des combats, cela ne fut pas facile, et on perd petit à petit ce que nous avons acquis grâce à elles. Alors pour en revenir à ton article j’adore cette mentalité là.

    1. Coucou Claudine. Ce que je comprends dans ce que tu dis, c’est que les jeunes filles, voire même les femmes d’aujourd’hui, en occident, dégradent leur image et par la même leur indépendance (acquise après un long combat mené par des femmes courageuses). Elles dégradent leur image en devenant des espèces d’objets sexuels, de part leur tenue vestimentaire surtout.
      As-tu regardé le clip, celui dont je parle dans l’article ? En Russie, c’est un peu pareil. Les femmes s’habillent très court, se maquillent beaucoup et pourtant… elles se ne font pas siffler dans la rue.
      Je pense, et ce n’est que mon point de vue, qu’en occident, il y a effectivement de l’éducation à (re-)faire, et cela autant pour les (jeunes) hommes que les (jeunes) femmes.
      J’ai remarqué il y a peu, et dis moi si je me trompe, que peut être ces comportements que je considère comme dégradant pour la femme, serait peut être du par de fausses croyances relayées notamment dans les publicités et que même aujourd’hui dans le domaine « amoureux » tout est devenu une question de PERFORMANCE. La femme doit être extrêmement belle, bien habillée, bien maquillée, bien mince, bien bronzée… et l’homme c’est pareil.
      Après, je pense que ça ne tient qu’à nous de vivre selon nos propres croyances, à savoir plus de respect et d’authenticité.

      1. coucou oui comme tu le dis si bien « cela ne tient aussi qu’à nous de vivre selon nos propres croyances à savoir plus de respect et d’authenticité »…Je pense aussi que comme tu le dis également c’est aussi avec ces publicités cela n’arrangent rien du tout. Depuis quelques années on met tout en avant sur le physique, regarde les actrices elles sont toutes boxotées et d’une maigreur affolante, et doivent être retouchées aux visages. Ou sont les Raquel Welch, les Claudia Cardinale, les Marilyn Monroe. J’avais lu un article mais cela est complètement différent de ton article, sur l’anorexie. Des spécialistes américains mentionnaient que maintenant beaucoup de metteurs en scène obligés les actrices à maigrir, et c’était un truc tout bête. C’est que les acteurs sont plus »malingres » et ont plus de difficultés à porter les femmes dans leurs bras quand le scénario l’exige..Quand tu regardes effectivement les anciens comédiens d’une autre génération (John Wayne…Clark Gable etc…) étaient très « virils » musclés et les comédiennes avec leurs rondeurs ils les portaient sans problèmes lol…Tu vois ce que je veux dire ?? Merci de m’avoir répondu à une prochaine fois.Avec toute mon amitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *