6 raisons de voyager à Krasnodar, en Russie.

 

Salut cher voyageur, chère voyageuse. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien. Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article.

Aujourd’hui je t’emmène en voyage en Russie, à Krasnodar. 

Cet article me tient à coeur parce parce j’ai vécu à Krasnodar pendant un peu plus de 6 mois. En fait, quand je suis arrivée en Russie, j’ai vécu 4 mois à Moscou puis avec mon mari, on s’est installés à Krasnodar pour son travail.

J’ai eu la chance d’y retourner il y a une semaine et j’ai eu très envie de t’emmener dans mes bagages. Dans cet article, je te partage 6 raisons de voyager à Krasnodar.

1 – Krasnodar est une ville de la province russe.

Tout d’abord, je vais te situer un peu Krasnodar. 

Krasnodar est une « petite » ville de Russie, dans le Caucase russe. Elle est située à 1200 km au sud de Moscou, soit à 2h30 d’avion. Et, à un peu moins de 300 km de Sotchi
Je dis que c’est une petite ville alors qu’elle compte plus de 800000 habitants. Pour la Russie, c’est une ville moyenne voire petite. Pour la France et certains pays francophones, c’est gigantesque ! 

Pour moi, ça a été une expérience inoubliable. Je pourrais passer des heures à te raconter des anecdotes folles sur Krasnodar. J’ai vécu de véritables aventures ne serait-ce que pour trouver un appartement. J’ai eu des conversations délirantes et chaleureuses avec les chauffeurs de taxis, les concierges, les serveurs, les vendeurs… Utiliser le tramways et les marchoutkas à Krasnodar, c’est tout simplement épique ! 

La vie à Krasnodar est bien différente de la vie en centre-ville à Moscou. Le centre-ville de Moscou est beau, magique parce que beaucoup, beaucoup d’argent y sont investis. À Krasnodar, c’est un peu différent… 

Par exemple, ce qui m’a le plus marqué à Krasnodar, ce sont les inondations. Il n’y a pas beaucoup de service d’égout. C’est à dire que quand il pleut, et bien la pluie recouvre le béton et monte, monte !
En juin dernier, j’étais à Moscou mais j’ai vu des images du centre-ville de Krasnodar sous l’eau. Impressionnant ! Sotchi, j’ai entendu dire que c’était le même problème. 

Je me souviens une fois à Krasnodar, je prenais le taxi pour aller chez un ami. Il y avait eu de la pluie dans la journée. Hé bien, le taxi n’a pas pu me conduire jusqu’à l’adresse exacte car il y avait une flaque d’eau de la taille d’une piscine. Elle avait l’air tellement profonde que le chauffeur a pris peur. J’ai dû me débrouiller pour rejoindre la maison de mon ami. Je pensais : « Il faudrait investir dans une barque ! ».
Et c’est en vivant ce genre d’expériences au coté des russes que tu admires leur calme et leur patience. Ils te regardent, haussent les épaules et te disent : « C’est la vie. »

1896897_10206763460706058_4304444375882533879_n

10996764_10206763460386050_5215340053040930330_n

 

2 – Il fait beau et chaud à Krasnodar.

On dit que Krasnodar est surement la ville russe la plus aimée de ses habitants, pour sa douceur de vie, notamment.

J’ai rencontré une jeune femme qui me disait avoir déménagé d’une ville de Sibérie exprès à Krasnodar, et seulement pour son climat. Pas pour le travail, pour un amoureux, de la famille. Non, non ! Le climat ! 

Et je te le confirme, Krasnodar est une ville où il fait bon vivre. Le temps est très clément surtout si on compare avec Moscou. Je me souviens, je suis arrivée à Krasnodar début mai 2015. À Moscou, on jonglait entre la veste et le manteau car le temps était capricieux. Je suis arrivée à Krasnodar et je me suis mise tout de suite en bretelles tellement il faisait chaud, et ce jusqu’à mi-septembre. Whaou !!
Tu penses peut être comme moi, cher voyageur : un été sans soleil, c’est un été bien triste. 

Et qui dit soleil et chaleur, dit bonne nourriture, non ? De bons légumes et de bons fruits. Oui, je te le confirme. 
C’était de bon légumes et de bons fruits, à tel point que, un jour, j’ai trouvé des vers bien vifs dans un abricot. Pas de pesticides, du bio je te dis ! hihi ! 

Plus sérieusement, la nourriture au restaurant est très bonne et pas cher du tout !!!! Légumes, fruits et viande. La région de Krasnodar propose plein de produits locaux qui font leur fierté : du miel, du thé, un peu de vin aussi.

 

3 – Krasnodar est une ville avec une histoire.

Tiens, j’ai oublié de te dire, cher voyageur, le nom « Krasnodar », avec le bon accent russe, se dit « Krasnadar ». Je te le dis parce que ça épate les russes quand tu le dis de la bonne manière, hihi.

Si tu veux continuer à impressionner les russes de Krasnodar, dis-leur que tu sais qu’anciennement la ville s’appelait « Ekaterinador » (le cadeau de la Tsarine Ekaterina). Ce nom était en l’honneur des cosaques qui protégeaient vaillamment la ville à l’époque. La ville a ete fondée en 1793.
Mais en 1920, à l’arrivée de l’armée rouge, la ville a été baptisée Krasnodar. Maintenant, tu comprends mieux pourquoi les bancs et les poubelles de la ville (que tu peux voir dans la vidéo), arborent un magnifique « E ». 

On peu continuer à jouer avec les mots. La rue principale de Krasnodar s’appelle la rue Krasnaya (la rue rouge). Son nom date de bien avant l’arrivée de l’armée rouge. Alors pourquoi « rouge » ? Tout simplement parce qu’avant « krasnaya » voulait aussi dire « belle », d’où le nom « la belle rue ».
C’est pas génial ? 
Qui dit histoire, dit monument ! 

 

4 – Il y a de magnifiques monuments à découvrir à Krasnodar.

Malheureusement, je ne connais pas toutes les histoires de tous les monuments de Krasnodar. Je te propose l’histoire de ma preferee et je te montre la beauté des autres, d’accord ?

Mon monument préféré, c’est la statue des chiens amoureux.
Il est écrit sous la statue : « Ce n’est pas juste un bled de chiens mais c’est une capitale de chiens. »

Pourquoi cette statue ? Tout simplement parce que  Krasnodar est connu pour ses centaines de chiens errants.

Je me souviens, quand je suis arrivée pour la première fois à Krasnodar, j’étais dans le taxi et j’ai vu une meute de chiens. Ils devaient être au moins une dizaine, au bord d’une route très passante. Et ils copulaient et aboyaient après les voitures, très agressifs. 
Puis pendant mes 6 mois là-bas, il n’était pas rare que je croise la route de chiens errants, un ou deux mais je n’ai plus jamais vu de meute de chiens. 

img_4329

Mon deuxième monument préféré : C’est la statue Avrora (Aurore en français), la femme révolutionnaire. Elle est magnifique. La statue trône au bout du parc de la rue Krasnaya. Qu’en penses-tu cher voyageur ? N’est-elle pas splendide ? 

img_4208

Et ma troisième statue préférée de Krasnodar : Ce sont ses deux jolis lecteurs. Ils sont superbes ! Eux-aussi, se trouvent dans le parc de la rue Krasnaya. 

img_4175

 

5 – Krasnodar est une ville très belle.

Krasnodar est une ville très belle. Il y a une magnifique rue principale avec un magnifique parc, tout le long. C’est la rue Krasnaya (la rue rouge). Elle est splendide et moderne !! Il y a d’ailleurs, un magnifique centre-commercial « Galleria ».

img_4278

11062808_10206438381779288_6025015783587889109_n

 

img_4280

Il y a également la rivière, la Kouban qui est très belle aussi. Elle serpente à travers la ville.
Le Pont des Baisers qui la surplombe est magnifique. Chaque week-end, je pouvais contempler des mariés. Des cadenas d’amoureux sont accrochés aux barres du pont comme on le faisait encore il y a peu sur le pont des arts à Paris. 

img_4400

capture-decran-2016-11-03-a-15-58-05

Bien sûr, il y a le parc Pobiédi (le parc de la victoire) juste à côté du Pont des Baisers. C’est un parc extraordinaire. Tout d’abord, tu peux découvrir des tanks, des machines de guerre en tout genre, un avion et même un sous-marin ! Un sous-marin, c’est hallucinant, non ?

img_4415

img_4427

img_4410

Le parc Pobiédi propose des restaurants avec des terrasses féériques, les jours de beaux temps (qui sont très nombreux).
Ce parc, c’est aussi un bois magnifique où on peut faire cuire des shashliks (des brochettes) au barbecue, au bord de la belle Kouban.

11196356_10206376276426693_3651703689884416535_n

11143303_10206376277066709_6629485295166602110_n

 

Il y a aussi dans la ville un grand et beau zoo et un parc tout autour, avec une nature extraordinaire. Toujours au bord de la Kouban, sur laquelle tu peux faire du ski nautique par exemple. 

Et mon endroit préféré, c’est sûrement le parc Gorki avec sa belle colline et ses magnifiques saules pleureurs. Whaou !

img_4368

img_4374

 

6 – Krasnodar est une ville faite de « contrastes ».

Tout d’abord, la population est « mélangée ». On dit que dans cette region plus de 120 ethnies différentes cohabitent. 

Krasnodar n‘est pas très loin de la Tchétchénie, de l’Arménie… et ça se voit. Les blonds aux yeux bleus se mélangent aux bruns aux yeux bruns.
La différence s’entend aussi : le timbre de la voix est plus coloré parfois, le sourire plus chaleureux et plus curieux. 

J’ai d’ailleurs eu la chance de passer un week-end à Yérévan, la capitale de l’Arménie. C’était incroyable. Les gens étaient chaleureux dès le premier abord. C’était un peu le sud de la France 🙂

img_0243Yérévan – Arménie

Krasnodar, c’est aussi un mélange étrange et magique entre la modernité, l’histoire et des rues « délabrées ». 

J’écris des rues « délabrées », c’est mon regard de française qui me fait dire ça. 

Et… en même temps il y a toutes ces rues délabrées. C’est assez hallucinant d’ailleurs quand tu passes de la rue Krasnaya qui est très moderne à la rue de Lénine, par exemple. À certains endroits de la rue, le trottoir est cassé voire même n’existe plus. 

img_4494

img_4462
Je trouve que cela fait tout le charme de cette ville. La vie y est douce et parfois plus rude.

Cher voyageur, chère voyageuse, ton voyage à Krasnodar s’achève ici. J’espère que ça t’a plu et que tu as voyagé de chez toi.

Si tu as aimé cet article, écris-moi un commentaire pour me le dire, ça me fera très plaisir. Si toi aussi, tu as à coeur de faire voyager ton entourage, partage-leur cet article et la vidéo.

Je te remercie de m’avoir lue.

Je te dis à mercredi prochaine, en attendant je t’encourage à rester curieux du monde qui t’entoure. 

Tiffany.

4 commentaires sur “6 raisons de voyager à Krasnodar, en Russie.

  1. Sophie de Paris dit :

    Oh la la que d’émotions avec cet article-là !

    Je crois que c’est mon préféré depuis le début?
    Est-ce à cause des noms expliqués, des éléments d’Histoire qui m’ont parlé?
    Des chiens dangereux… ou amoureux?
    Non, peut-être ces lecteurs? non, le parc? non, les amoureux?
    le rouge?
    La superbe statue dressée le bras en l’air?

    Whaou, Tiffany, sans y être allée tu as fait trembler tous les ancêtres inconnus à l’intérieur de moi !

    Un immense merci pour tous ceux à qui tu permets ainsi, soit de découvrir, grâce à ton âme généreuse, soit de retrouver leurs racines…

    free hug, Tiffany, oui oui oui, avec toi, on réveille le curieux ou la curieuse en nous et on voyage heureux/se !!!!!<3

    1. Coucou Sophie !!!
      Tu débordes d’enthousiasme. Comme je suis touchée et comme mes joues sont toutes rouges et comme mon sourire est heureux !!!
      Je suis tellement heureuse de t’avoir fait voyager et de t’avoir partagé cette ville qui est toute particuliere pour moi.
      C’est une ville remplie de surprises. Et je suis sure qu’il y a tellement de choses que je ne sais pas encore d’elle. Les russes sont férus d’histoire et je ne serai pas étonnée d’avoir à encore à m’émerveiller d’anecdotes comme Ekaterinador et Krasnaya. Promis, je te les partagerai !!!
      Et je suis comme toi, je ne sais que choisir entre la belle Avrora et les chiens amoureux. Quoique… j’ai quand même une légère préférence pour les chiens. Ils sont trop canons !!!
      Merci, merci ma Sophie. C’est tellement généreux à toi de me partager ton enthousiasme. Ça m’inspire tellement. J’ai hâte de t’emmener à nouveau dans mes bagages !!!

  2. J’ai regardé sur une carte pour situer l’endroit que t dis, je trouve que la Russie est tellement immense que je me perds un peu. Merci encore de ce merveilleux article.

    1. Oui, la Russie est VRAIMENT, REELLEMENT immense. C’est quelque chose de tellement nouveau pour nous français. Les russes sont capables de faire des centaines de kms comme si ils allaient à la porte d’à coté. À chaque fois je les regardais bouche bée : « T’as fait 500 kms pour aller pêcher une SEULE journée ? » Inconcevable pour ma petite tête hihi.
      Merci à toi Claudine pour ton intérêt sincère, cela fait chaud au coeur. Et c’est un réel plaisir de revivre tous ces beaux moments que j’ai vécus en Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *