Pourquoi 200000 personnes se trompent et pourquoi la froideur russe n’est qu’un mythe ?

 

Salut cher voyageur, chère voyageuse. C’est Tiffany. J’espère que tu vas bien.

Je suis très heureuse de te retrouver dans ce nouvel article. Aujourd’hui, je t’amène en voyage culturel dans le magnifique pays qu’est la Russie. J’ai un message à te partager et il me tient sacrément à coeur.

Il y a quelques jours, j’ai lu un article dans un magazine de voyage. Il m’a fait littéralement bondir de mon fauteuil !! Ce magazine a demandé à 200000 de ses lecteurs… 200000 ! Ça fait quand même du monde, t’es d’accord ? Et donc 200000 lecteurs de ce magazine ont été priés de noter 266 villes du monde en fonction de la qualité de leur accueil notamment. Tout cela, dans le but d’élire les pires villes du monde où voyager. Et « roulement de tambour »… Moscou a été élue la pire ville de monde. Je cite : « pour le trafic routier, la nourriture et la froideur des russes. »

Comme tu peux t’en douter, je ne suis pas d’accord avec ce classement. Oui tu m’as bien comprise : je pense que 200000 personnes se trompent sur la ville de Moscou.

Et pas que, car très souvent quand je dis que je vis en Russie, les gens me disent la même chose : que les russes ne sont pas très chaleureux, il parait. On parle même de la « froideur russe ».

Et là, je t’entends te dire : « Ok, Tiffany, mais là t’es toute seule. Tu as des arguments ? »

Oui ! Tout d’abord, je te rappelle que je vis depuis deux ans en Russie et principalement à Moscou. Deux ans, ça compte quand même, non ? Je peux te dire une chose, les russes sont chaleureux, surtout quand on est un étranger et qu’on leur rend visite en Russie. Les russes sont enthousiasmés ! Ils s’étonnent : « Mais que fais-tu ici ? »  Et, souvent, ils te posent cette question embarrassante mais pleine d’espoir : « En France, qu’est-ce que les gens pensent de nous et de la Russie ? »
Tu ne peux pas savoir à quel point mon coeur saigne quand j’entends cette question. Je ne sais jamais quoi répondre. Je pense que beaucoup de français ne sont pas le reflet de ce que l’on entend dans la majorité des médias. Et pourtant, je crois que les russes nous aiment bien plus que nous ne les aimons. C’est terrible pour moi de t’écrire cela… et malheureusement, c’est ce que je crois sincèrement. Tu peux donc comprendre ma gêne et ma tristesse dans ces moments là.

Alors, crois-moi quand je te dis que les russes sont chaleureux, surtout envers ceux qu’ils considèrent comme leurs amis de toujours, les français. D’ailleurs, je te mets au défi de rester insensible quand tu en feras l’expérience toi-même.

Et en même temps, quand tu seras en Russie, tu remarqueras très vite un comportement typique. En fait, les russes vont droit au but quand ils parlent. Ils font preuve souvent d’une redoutable efficacité.

Je suis sûre que tu te dis : « Tiffany, c’est un peu tordu ce que tu me dis là : de l’efficacité, c’est à dire ? »

Je vais te donner un exemple très simple. Tu es à Moscou et tu attends pour acheter un ticket de métro. Le russe devant toi s’approche du guichet et demande à la vendeuse, qui ne sourit pas et ne dit pas bonjour : « Un ticket de métro. »
Et c’est tout ! Tu n’entends pas : « Bonjour, est-ce qu’il est possible d’avoir un ticket de métro, s’il vous plait ? »
Quelques secondes après, le monsieur part avec son ticket sans dire merci, ni au revoir. La vendeuse fait de même.
Tu es d’accord avec moi pour dire que c’est efficace.

J’imagine bien ce que tu te dis en ce moment : « Euh… Tiffany ! C’est efficace oui mais… c’est pas très poli… »
Comme je te comprends. J’étais derrière cet homme et tu sais quoi ? J’étais bien la seule à être « choquée » par cette scène. Ni le russe, ni la vendeuse n’étaient offusqués de ce qui venait de se passer. C’est même totalement normal !

Peut être veux-tu savoir ce qui s’est passé ensuite quand ce fut mon tour ? Je me suis approchée et bien sûr je n’ai pas pu m’empêcher de sourire et de dire : « Bonjour, un ticket de métro s’il vous plait. » La vendeuse m’a donnée mon ticket avec un demi-sourire. Je l’ai donc remerciée. Et… la vendeuse m’a répondue « Je vous en prie » avec un grand sourire.
Alors ?! C’est exactement là où je veux en venir. C’est ce message que je veux te partager aujourd’hui : Est-ce que la politesse n’appellerait pas à la politesse ? Est-ce que le sourire n’appellerait pas au sourire ?

Le comportement russe est très simple. Je suis un russe : Je ne souris pas si je n’ai pas une bonne raison de sourire. Il n’y a pas de sourire mécanique. Il faut donc les aider.

Et là tu te dis : « Ok, ok, Tiffany. Et comment fait-on pour faire sourire un russe ? »
Je suis très heureuse de t’ annoncer que c’est très facile !! Il faut un peu d’entrainement bien sûr, car le plus dur est de passer au dessus du visage impassible et du regard bleu acier des russes. Au départ, tu vas te dire : « Euh mais pourquoi il me regarde comme ça avec le visage fermé ? Ma tête lui plait pas, c’est ça ? »
Pas du tout ! Je te le rappelle : « Je suis russe, je ne souris pas si je n’ai pas une bonne raison de sourire. » 

Une fois que tu as bien cela en tête : il faut que tu souris !!

Pour moi, le sourire est très important. Peut être seras-tu d’accord avec moi pour dire que le sourire est l’arme absolue pour détruire la barrière de la langue. Tu peux d’ailleurs (re-)découvrir mon article et ma vidéo sur l’importance du sourire dans le voyage et dans la vie de tous les jours d’ailleurs.
Le sourire permet de créer un contact et d’apaiser les tensions qui surviennent quand on ne comprend pas la personne devant soi.

Souris, tu verras, ça change la vie. Surtout en Russie ! 

Aujourd’hui, je suis capable de faire sourire les douaniers à l’aéroport de Sheremetevo. Et je peux te dire que je n’en suis pas peu fière, quand je pense à mes débuts catastrophiques. J’étais complètement terrifiée.

Si tu ne devais ne retenir qu’une seule chose de cet article : c’est que la froideur des russes est un mythe. Souris-leur, sois poli et tu verras qu’ils ne sont pas des glaçons mais au contraire très chaleureux !

Ton voyage chez les russes se termine ici. J’espère que tu as fait bon voyage de chez toi. Je te remercie de tout coeur de m’avoir lue.

Si tu as aimé cet article, écris-moi un commentaire. Ça me fera très plaisir de discuter avec toi. Et si tu penses que c’est important que ton entourage sache que la froideur russe n’est qu’un mythe, j’attends de toi que tu leur partages l’article et la vidéo.

En attendant notre prochaine rencontre, je t’encourage à rester curieux du monde qui t’entoure. 

Tiffany.

4 commentaires sur “Pourquoi 200000 personnes se trompent et pourquoi la froideur russe n’est qu’un mythe ?

  1. Coucou Tiffany,
    Je crois que tu as tout compris sur la « froideur » des russes, et bravo même moi avec mon sourire « francisé » je n’ose pas essayer de faire sourire les douaniers !!!
    C’est rigolo tu prends aussi cet exemple de métro dont il s’agit dans une de mes vidéos de Moscou. Daniel était choqué d’entendre les gens juste dire « одиннадцать » / adinatsat’ = onze. Cela veut en effet dire « Bonjour, un ticket pour onze voyages s’il vous plaît ! »
    En même temps cela vous arrange dans un premier temps – moins on a de mots à prononcer et moins on risque de se tromper 😉
    Allez bonne continuation !!! A+

    1. Bonjour Ania !
      Quel bonheur de te voir sur le blog !
      Je te remercie Ania. Ça a été une révélation pour moi. Au début, j’étais choquée, peinée et agacée par ce comportement que je prenais pour de l’impolitesse et de la froideur. Je me suis dit, tant pis je vais faire comme j’aime faire, je vais dire : bonjour, s’il vous plait, merci et bonne journée. Et quelle délicieuse surprise, quand j’ai vu les russes me répondre et avec le sourire. C’est donc très vite devenu comme un « jeu ». Et à chaque fois qu’un russe me sourit, c’est un cadeau car je sais que cela vient du coeur.
      J’ai regardé ta très belle video dans le métro moscovite. Je la trouve superbe. J’ai adoré quand tu dis littéralement en français : « Onze, s’il vous plait » et tu te retournes vers la camera et tu dis « Et là je suis même trop polie pour une russe. Qu’est-ce que ça m’a fait rire ! Pour les français, c’est tellement inimaginable de dire ça et d’ailleurs ça ne veut rien dire « Onze », « Onze quoi ? », et « qu’est-ce qu’on dit après ? S’il vous plait ! » hihi c’est donc une grande différence culturelle que nous avons là ! Heureusement, le sourire permet de se rapprocher.
      Et je suis totalement d’accord avec toi, c’est bien pratique d’être français en Russie. La langue est plus efficace ! Il y a moins de mots, c’est plus facile ! 🙂
      Merci encore Ania, et je te souhaite également une très bonne continuation.
      À bientôt !!!
      Tiffany

  2. Je suis très heureuse de lire ton blog et de voir tes vidéos. Je suis peinée de voir les français via les médias être aussi méfiants et négatifs contre ce pays. Tout ça parce que ils n’aiment pas leur représentant qui parle direct….et protège son pays . Toutes ces personnes dirigeantes et voulant imposer leur façon de vivre à tout le monde…Les Russes n’ont pas ‘besoin d’être colonisés » …. Ils ne s’introduisent pas dans nos vies mais qu’on leur fiche la paix… Ces dirigeants et médias obtus qui connaissent tout qui ont tout vu devraient lire ton blog ;0) sur la froideur des russes et qu’ils vont droit au but…..ils seraient moins allez je dis le mot »idiots » C’est à cause de tout cela que je me suis mise à chercher sur le net des infos réelles. Et j’ai eue de la chance j’ai découvert « Adrien et son site et chaine le russe facile », « Ania et son joli blog et vidéos apprendre le russe avec Ania, d’ailleurs je pense que c’est elle qui t’as écrit », j’ai trouvé un jeune »trader Sylvain qui est partit vivre à Moscou et qui a publié justement une vidéo coup de gueule coup de coeur sur la russie » et toi avec ton blog super sympa ainsi que tes vidéos, je sais que tu es revenue en france via ton blog, mais que du bonheur de te lire.Toute mon amitié. bises je me permets…..

    1. Bonjour Noisette. Quel plaisir de te lire sur le blog. Je comprends quand tu dis que tu es peiné que des français puissent être aussi méfiants et négatifs sur ce pays. J’aime beaucoup les personnes que tu as citées : Ania, Adrien, il y a aussi Thomas. Et tu m’apprends quelque chose, je ne connais pas Sylvain, le jeune trader. Je vais aller voir ça de ce pas.
      J’apprécie et j’admire ta démarche de rechercher des infos, autres que celles des médias. C’est une très belle démarche.
      Tu as l’oeil ! Oui, je suis rentrée de Russie et en même temps, mon amour pour ce pays reste intact. Je suis d’autant plus heureuse d’avoir fait des videos pour me replonger quand la nostalgie sera trop forte. 🙂
      Je te fais aussi la bise. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *